Rapidité, Réactivité, Proximité dans les cantons de Genève et Vaud

Prenez rendez-vous (VD): 021 866 66 75

Prenez rendez-vous (GE): 022 820 00 45

Accident vasculaire cérébral

L’accident vasculaire cérébrale survient lors de l’arrêt de la circulation sanguine dans un territoire cérébral.

Cette maladie se caractérise par :

  • Paralysie de la bouche, d’un bras ou d’une jambe, ou encore d’un côté du corps
  • Perte de sensibilité sur le visage, un bras ou une jambe
  • Troubles de la parole avec une difficulté pour articuler, trouver les mots ou les comprendre
  • Perte de l’équilibre soudaine
  • Troubles de la vision comme un voile noir, ou une vision double
  • Des maux de tête aigus et inhabituels.

Environ 50% des personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral rentrent à domicile et ont besoin de continuer des soins après l’hospitalisation.

Les objectifs de la physiothérapie sont :

  • Reprendre une activité physique régulière adaptée à vos capacités pour les maintenir ou les améliorer et ainsi limiter les risques de récidive.
  • Évaluer vos objectifs de rééducation et les éléments qui les limitent puis d’en référer à votre médecin traitant.
  • Vous renseigner ainsi que vos proches sur les différents moyens de traitement et moyens auxiliaire à disposition.
  • Accompagner et conseiller le patient

 

Cette phase se caractérise par un accompagnement et un conseil du patient (c’est-à-dire la préservation et la prévention), dans le but d’aider le processus d’adaptation, d’optimisation du fonctionnement social et d’apprendre à faire face aux limitations, à préserver la forme physique et à surveiller la qualité de vie. . Si un patient présente des améliorations fonctionnelles, le thérapeute se concentre sur la poursuite (temporairement) de la thérapie; si le patient présente une détérioration, il se concentre sur le retour au niveau fonctionnel atteint par la thérapie initiale.

Remarque: le traitement est limité dans le temps. Il est conclu lorsque les objectifs du traitement ont été atteints ou lorsque le physiothérapeute est d’avis que la thérapie physique supplémentaire n’offre aucune valeur ajoutée, ou estime que le patient sera en mesure d’atteindre ses objectifs de manière autonome, sans la supervision d’un physiothérapeute.

https://www.chuv.ch/fr/neurologie/nlg-home/patients-et-familles/maladies-traitees/accidents-vasculaires-cerebraux

Informations complémentaires

  KNGF guideline (en anglais)

Notre article sur l’AVC